Rameur et malvoyant, c’est possible !

L'aviron est un sport accessible à toutes et tous, que l'on présente un handicap ou non.

La Ligue francophone d'aviron (LFA) vient encore de le prouver récemment avec deux actions :

la première, du 24 septembre au 1er octobre 2017, Louis Timmers, coach LFA et entraineur au RCAE aviron, a accompagné Louis Toussaint qui a participé aux championnats du monde d'aviron en catégorie paralympique à Sarasota, en Floride ;

la seconde, ce 30 septembre, à Liège, l'ASBL La Lumière et le RCAE se sont associés pour une expérience pilote: faire découvrir l'aviron à sept personnes mal ou non-voyantes.

Régulièrement, ces sept affiliés de La Lumière (c’est le nom qui leur est donné afin de ne pas mettre l’accent sur leur handicap) font du vélo-tandem avec leurs guides. Ce samedi, la mise en situation était différente ...On quitte la route pour l’eau !

Après la description d’un bateau et de ses différentes parties constitutives (le siège coulissant, les rails, les avirons ...) pour les affiliés et des techniques d’accompagnement pour les rameurs (donner le bras, annoncer les obstacles ...), des binômes ont été constitués. Comme le soulignait Dominique Jacqmin, coordonnateur de cette activité à La Lumière, « dès que j'ai vu la formation de ces binômes et les sourires qui se dessinaient sur les visages, j'ai vu que c'était gagné ! » Chaque duo s’est alors essayé à l'aviron indoor afin d’acquérir les bases techniques.

Une fois celles-ci comprises, le couple de rameurs nouvellement constitué a embarqué dans des bateaux : double canoë, triplette ou yolettes à 4 avec barreur pour une sortie de trois kilomètres sur la Meuse, la Dérivation et l’Ourthe.

« De telles rencontres sont bénéfiques », observe Paul Wouter, président de la section aviron du RCAE. « Elles nous permettent d’appréhender un monde que nous ne connaissons pas et nous obligent à faire preuve de pédagogie, bref à sortir de notre zone de confort. »

A la fin de cette matinée, plusieurs de ces rameurs ‘particuliers’ ont manifesté leur intention de rejoindre la section et de découvrir plus en profondeur ce sport.